COVID-19 - Accueil scolaire

Sont exclusivement concernés les enfants des personnels prioritaires qui n’ont aucune solution de garde alternative (telle qu'un autre parent en télétravail ou de grands enfants pouvant surveiller les plus jeunes).

 

Les professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil scolaire doit être proposée sont :

 

-       Tous les personnels des établissements de santé ;

 

-       Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

 

-       Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage et de vaccination, ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers ;

 

-       Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

 

-        Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

 

-       Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

 

-         Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil ;

 

-       Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).

Retour

Ces actualités pourraient aussi vous intéresser :